Activité des fonds d’infrastructures français en 2018

Activité des fonds d’infrastructures français en 2018

A fin 2018 :

  • 57 Mds€ de capitaux sous gestion pour financer les infrastructures

En 2018 :

  • 14,6 Mds€ levés, le double par rapport à 2017
  • 6,5 Mds€ investis dans 170 opérations

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et l’AFG (Association Française de la Gestion financière) publient ce jour les résultats de l’étude d’activité des fonds d’infrastructures gérés en France en 2018.

Télécharger le communiqué de presse Télécharger l'étude

Cette 2ème édition commune a été réalisée auprès de 22 structures membres des deux associations qui gèrent des fonds d’infrastructures en fonds propres (capital) ou en dette présents en France, sur 25 interrogées, ce qui représente 88% des membres actifs et 99% des montants gérés sur ce segment de marché.

Alain Rauscher, président du Club Infrastructure de France Invest, souligne : « En 2018, les montants levés par les fonds d’investissement établis en France et dédiés à l’infrastructure ont doublé par rapport à 2017. La collecte se concentre sur un nombre restreint de grands acteurs et a été réalisée en majorité à l’étranger, signe de l’attractivité de la classe d’actifs. L’Europe reste la première destination des investissements. »

René Kassis, président de la Commission Financement des infrastructures de l’AFG, ajoute : « Avec 57 milliards d’euros sous gestion l’industrie française de la gestion d’actifs confirme sa position d’acteur de premier plan au niveau mondial pour le financement des infrastructures. La part croissante des investissements dans les secteurs liés à la transition énergétique souligne le rôle qu’elle joue dans la promotion de l’investissement responsable. »  

 

A fin 2018, 57 Mds € de capitaux sont gérés par des fonds d’infrastructures

  • À fin 2018, 57 Mds€ de capitaux sous gestion auprès des fonds d’infrastructures gérés en France.
  • 67% correspondent à de l’investissement en capital réalisé ou à venir dans des opérations d’infrastructures, 33% à du financement en dette.
  • Sur ces 57 Mds€, 34 Mds€ ont déjà été déployés : 21 Mds€ en capital dans 446 entreprises, 13 Mds€ de financement en dette dans 272 actifs.
  • Le secteur dispose donc de 23 Mds€ de dry powder qui sera investi dans les prochaines années.

 

En 2018, 14,6 Mds€ levés

  • 14,6 Mds€ levés.
  • Dont 83% en capital, soit 12,1 Mds€, c’est à dire près de 3 fois plus qu’en 2017 (4,2 Mds€). Ceci vient en complément des capitaux levés par les fonds de capital-investissement membres de France Invest pour accompagner la croissance des start-up, PME et ETI.
  • Et 17% en dette, soit 2,5 Mds€.
  • La collecte est concentrée sur un nombre restreint de sociétés de gestion (3 réalisent 91% de la collecte en capital, et 3 totalisent 80% de la collecte en dette).
  • Les compagnies d’assurance-mutuelles et les caisses de retraite-fonds de pension sont les principaux souscripteurs.
  • 63% des investisseurs sont étrangers.

 

En 2018, 6,5 Mds€ investis dans 170 opérations

  • 6,5 Mds€ ont été investis dans les infrastructures.
  • Dont 60% en capital, soit 3,9 Mds€ investis dans 111 entreprises.
  • Et 40% en dette, soit 2,6 Mds€ de financement dans 61 actifs.
  • En majorité dans les énergies renouvelables et les transports (65% des montants en capital et 61% en dette).
  • L’Europe et la France bénéficient de la majorité des investissements (91% en capital, vs 70% en 2017 ; 88% en dette).

Découvrir également