Baromètre dirigeants crise covid

Baromètre dirigeants crise covid

Stratégie d’entreprise, gérer le rebond

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et PwC (via Strategy&, son entité de conseil en stratégie), ont souhaité mesurer les enjeux des entreprises face à la crise liée à la pandémie du Covid-19 et comment elles s’y préparent. La 1ère vague du baromètre trimestriel « Crise Covid : stratégie d’entreprise, gérer le rebond » met en lumière que :

Les dirigeants saluent leurs actionnaires, qui les aident à passer l’épreuve de la crise. Ils voient dans celle-ci des opportunités de rebond et de transformation, notamment par la croissance externe.

Télécharger le communiqué de presse Télécharger l'étude

 

Les dirigeants considèrent que leurs actionnaires les soutiennent concrètement pour passer cette phase de crise inédite, aux côtés des équipes de Direction.

 

Les 3/4 des dirigeants pensent que l’activité reviendra au niveau d’avant-crise d’ici un an.

64 % des dirigeants ayant un investisseur financier à leur capital prévoient un rebond plus rapide, réduit à 6 mois.

 

Les entreprises voient dans la crise des opportunités de grandir et se transformer par croissance externe. La moitié des dirigeants de PME (vs. 32 % pour les autres tailles d’entreprises), pourtant moins habituées à des fusions et acquisitions, et 40 % de ceux de l’industrie (vs. 34 % dans les services) perçoivent ces opportunités.

 

De nombreux patrons prévoient de faire évoluer leur business model suite à la crise, principalement dans les opérations. La crise a mis en avant des faiblesses qui vont devoir être résolues avant tout dans la gestion du personnel (pour 53 % des répondants), la digitalisation des activités (48 %), et également dans les modalités de travail et de production (37 %) et la supply chain (26 %).

 

Conscients des financements et de l’accompagnement nécessaires pour mener à bien ces évolutions (acquisitions et évolution du business model), 40 % des dirigeants de PME (vs 27 % pour les autres tailles d’entreprise) et 40 % des patrons d’entreprises industrielles (vs 29 % dans les services) envisagent d’ouvrir leur capital à un actionnaire financier, essentiellement pour une part minoritaire.

 

Dominique Gaillard, Président de France Invest, ajoute : « Les enseignements du baromètre sont clairs : dans cette phase de crise, les PME sont conscientes qu’elles ont des opportunités de croissance externe à saisir, qu’il leur faudra faire évoluer leur business model et qu’elles vont avoir besoin pour cela de renforcer leurs fonds propres. Ces conclusions nous confortent dans l’utilité de la mobilisation initiée par le capital-investissement pour concevoir un mécanisme de place significatif qui leur apporterait non seulement des ressources financières sans les diluer, mais également l’expertise et l’accompagnement stratégique d’actionnaires professionnels pour mener à bien des projets ambitieux, transformants et durables. Ce dispositif, en cours de réflexion et de construction, serait ouvert à la fois aux PME et ETI déjà convaincues du bénéfice d’avoir un investisseur financier à leurs côtés et à celles que ne le sont pas encore. »

Martin Naquet-Radiguet, associé responsable des activités Private Equity chez PwC France et Maghreb, note : « Si toutes les entreprises placent leurs actionnaires dans les premiers soutiens pour les aider à traverser la crise, celles accompagnées par des fonds d’investissement soulignent bénéficier de la diversité de l’expérience acquise par leurs investisseurs sur d’autres participations. Leurs dirigeants prévoient majoritairement un retour aux niveaux d’activité pré-crise à un horizon de 6 à 12 mois, et leurs actionnaires les aident à anticiper l’après crise, au-delà des sujets de court terme. Ils sont conscients des transformations nécessaires dans leurs modèles d’affaires, en particulier sur les opérations, et sensibles à leur rôle en matière de préservation de l’environnement et de contribution au mieux-être collectif. »

 

Le baromètre est disponible sur les sites de France Invest et de PwC.

Découvrir également