Baromètre financement des cleantech en 2018

Baromètre financement des cleantech en 2018

Double record en 2018 : 1,2 milliard € apportés à 92 opérations de financement de cleantech

La Commission Climat de France Invest, Association des Investisseurs pour la Croissance, publie son baromètre des investissements réalisés par les acteurs français du capital-investissement dans le secteur des Cleantech en 2018, en collaboration avec le site GreenUnivers et EY.

Télécharger le communiqué de presse Télécharger le baromètre

Sophie Paturle, Présidente de la Commission Climat de France Invest, souligne « La programmation pluriannuelle de l’énergie présentée début 2019 par le gouvernement conforte la volonté de développer encore plus les énergies renouvelables. Alors qu’en 2018 les professionnels du capital-investissement français ont franchi pour la 1ère fois le cap du milliard d’euros de financement dans les cleantech, dont plus de la moitié dans les énergies renouvelables, ils seront très certainement à nouveau au rendez-vous pour répondre aux besoins croissants induits par la transition écologique. »

 

Évolution des investissements

En 2018, 93 opérations de financement, un record historique depuis le lancement du baromètre il y a 9 ans (2009), ont été réalisées auprès d’entreprises actives dans le secteur de la transition énergétique et environnementale.

Les montants connus pour 92 de ces opérations portent pour la première fois au-delà du milliard d’euros les capitaux propres qui ont été apportés par les professionnels du capital-investissement français à ces entreprises. En 2018, les 1,226 milliard d’euros investis marquent un doublement du record précédemment établi en 2016 (629 millions d’euros).

 

Investissements par secteur

Les énergies renouvelables concentrent à elles seules 53% (646 millions d’euros) des investissements réalisés par le capital-investissement français dans les cleantech en 2018, avec 16 opérations. Ces énergies vertes ont atteint un palier de maturité que traduit l’amélioration très significative de leur coût de production qui permet de produire un prix du kWh désormais compétitif pour les plus matures, et qui rencontre une demande croissante de consommateurs. Lors des opérations réalisées en 2018, il est à noter la montée en puissance des énergéticiens et des utilities nationaux et régionaux, ainsi que les marchés boursiers qui deviennent, aux côtés du capital-investissement français, des sources de financement en capital pour les entreprises de ce secteur.

Si en 2018 le jeune secteur de l’AgTech n’arrive qu’en 5ème position en montants investis (91 millions d’euros), il réalise une très forte percée, puisque les investissements ont été multipliés par plus de 4 en un an (21 millions d’euros en 2017).

En 2018, 728 millions d’euros, soit 59% du montant total, ont été investis par les professionnels du capital-développement, au travers de 15 opérations, ce qui traduit la forte proportion du financement d’entreprises arrivées à un stade de maturité.

Découvrir également