L’Appart Fitness

L’Appart Fitness

Acheter un concurrent plus gros

Découvrez les témoignages de dirigeants d’entreprises familiales qui ont ouvert une part minoritaire de leur capital à des fonds d’investissement. Pourquoi ont-ils franchi le pas ? Quels étaient leurs a priori sur les actionnaires financiers ? Comment vivent-ils aujourd’hui cette relation ? Perte de contrôle, perte de l’histoire familiale, niveau d’endettement élevé, densité des reportings, incertitude quant à la sortie des fonds, … Qu’en est-il réellement ? De toutes les régions de France, ils témoignent dans la série : Entreprises familiales, questions de fonds.

 

Muscler sa croissance

 

Patrick et David Mazerot, Président et Vice-Président de l’Appart Fitness, « C’était le petit qui s’intéressait au gros ». C’est une importante opération de croissance externe qui a motivé l’ouverture du capital, alors purement familial, de cette jeune entreprise. Cette décision ne s’est pas faite du jour au lendemain. Il a fallu apprendre à se connaître et commencer à travailler ensemble, ce qui a facilité les choses au moment de la signature du chèque. Le fonds a été proactif pour anticiper les problèmes liés au développement, tel que par exemple le recrutement aux postes clés de l’entreprise. Et quid de l’endettement ? « Une dette bien calibrée a un effet démultiplicateur du retour sur investissement ».

 

load

Connectez-vous à votre espace

Mot de passe oublié ?