Marcel & Fils

Marcel & Fils

Croître plus vite

Entreprises familiales, questions de fonds

Découvrez les témoignages de dirigeants d’entreprises familiales qui ont ouvert une part minoritaire de leur capital à des fonds d’investissement. Pourquoi ont-ils franchi le pas ? Quels étaient leurs a priori sur les actionnaires financiers ? Comment vivent-ils aujourd’hui cette relation ? Perte de contrôle, perte de l’histoire familiale, niveau d’endettement élevé, densité des reportings, incertitude quant à la sortie des fonds, … Qu’en est-il réellement ? De toutes les régions de France, ils témoignent dans la série : Entreprises familiales, questions de fonds.

Cultiver sa croissance

Emmanuel Dufour, Président de Marcel & Fils, décrit comment « le fait d’ouvrir le capital a permis d’aller plus vite ». Avec les fonds levés il a pu faire réaliser de nouvelles ouvertures et des rachats de magasins. Entre 2011 et 2019 l’entreprise a multiplié sa taille par 10 et sa valeur patrimoniale est bien plus importante que si le dirigeant avait conservé 100% du capital. Emmanuel Dufour explique comment les craintes au début, de savoir qui dirigerait l’entreprise, de se voir imposer un reporting lourd, d’avoir des comptes à rendre et de penser dès l’origine aux conditions de sortie du fonds, ont été gérées. La présence d’un fonds d’investissement a également permis de casser la solitude du dirigeant et de renforcer sa relation avec les banques.

load

Connectez-vous à votre espace

Mot de passe oublié ?