Actualités économiques – 6 mars

Actualités économiques – 6 mars

Veille économique

En 2019, l’activité du capital-investissement mondial conserve un niveau très élevé

Le cabinet de conseil international Bain & Company publie la onzième édition de son rapport annuel consacré au private equity. En dépit du contexte macroéconomique et géopolitique incertain, le marché mondial du capital-investissement n’a pas faibli en 2019, l’activité se maintenant à un niveau très élevé. Les capitaux levés par les acteurs du non-côté (private equity, immobilier, infrastructures et ressources naturelles) ont ainsi atteint 894 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 4% par rapport à l’année précédente. La classe d’actifs du buy-out, avec 361 milliards de dollars levés, concentre à elle seule 40% du total des levées, soit le plus haut niveau jamais atteint depuis 2006. Côté investissements, le nombre d’opérations est resté stable à environ 3 600 tandis que la valeur des deals – qui s’élève à 551 milliards de dollars – renoue avec les moyennes historiques du secteur. La valeur des sorties a quant à elle très légèrement diminué en 2019 pour atteindre 405 milliards de dollars, couronnant une période de six ans record en distribution de dividendes pour les investisseurs.

En savoir plus

 

42% des dirigeants des PME/TPE se déclarent prêts à ouvrir le capital de leur entreprise

Selon la toute dernière étude de Bpifrance Le Lab et Rexecode, un tiers des dirigeants de TPE/PME jugent le niveau de fonds propres de leur entreprise insuffisant au regard de leurs projets. Il apparait par ailleurs que qu’une large majorité des interrogés reconnaissent l’importance des fond propres pour le bon fonctionnement de leur entreprise (78%) et l’obtention d’un financement auprès des banques (87%), l’expert-comptable étant désigné comme le principal interlocuteur à ce sujet (53%). L’étude souligne également que les PME dont les fonds propres ont tendance à baisser sont très minoritaires : 15% reportent ainsi un repli de plus de 5% par an en moyenne sur les trois dernières années tandis que 45% font part d’une augmentation sur la même période. Il est enfin à noter que 42% des interrogés se déclarent prêts à ouvrir le capital de leur entreprise s’ils devaient financer un développement significatif. Ils le feraient avant tout en s’associant (67% des répondants) ou en faisant appel à des fonds d’investissement (48%). 12% des dirigeants choisiraient de recourir à un business angel tandis que seuls 5% opteraient pour le crowfunding.

En savoir plus

 

Quelle est la place des femmes dans les entreprises du mid market ?

Le cabinet Grant Thornton dévoile cette semaine les résultats de son étude consacrée à la place des femmes dans les entreprises de taille intermédiaire. Cette enquête, menée au sein de 32 pays auprès de près 5 000 dirigeants, révèle que 29% des femmes dans le monde occupent un poste de direction en 2020, soit une part identique à celle de l’année précédente. En tête du classement, l’Afrique (38%), l’Europe de l’Est (35%) et l’Asie du Sud-Est (35%) font office de bons élèves tandis la zone Asie-Pacifique décroche la dernière place, avec 27% de femmes en position de top management. Par ailleurs, les postes de décision que les femmes sont les plus susceptibles d’obtenir en 2020 sont ceux de DRH (40%) et de CFO (30%). Grant Thornton souligne également que la France enregistre une réelle avancée dans ce domaine, notamment sous l’impulsion de l’index égalité femmes-hommes qui concerne désormais les entreprises de 50 salariés et plus. Ainsi, près de 28% des femmes occupent un poste de direction dans ces structures, contre seulement 18% il y a un an.

En savoir plus