Attractivité de la France en Europe en 2018

Attractivité de la France en Europe en 2018

Veille économique

La France, deuxième pays européen le plus attractif en 2018

Selon le baromètre annuel de l’attractivité publié par EY cette semaine, la France fait preuve de résilience dans un contexte international tendu.

Pour la première fois depuis 2009, elle devance l’Allemagne et se hisse à la seconde place du palmarès des pays européens les plus attractifs, juste derrière le Royaume-Uni. Ont ainsi été comptabilisés 1 027 projets d’investissements internationaux sur le territoire français en 2018, soit une hausse de 1% par rapport à l’année précédente. La France se distingue ainsi de ses principaux voisins et concurrents, plus durement affectés par les incertitudes actuelles : le Royaume-Uni (1 054 projets en 2018) et l’Allemagne (973 projets) enregistrent tous deux une baisse de 13% sur un an.

La France tire également son épingle du jeu en matière de R&D et d’industrie, pour lesquels elle s’impose comme la destination la plus attractive en Europe. Avec une augmentation historique de 85% des projets dans les activités de recherche et développement, elle cumule à elle seule 144 projets, soit deux fois plus que le Royaume-Uni et l’Allemagne réunies. Le nombre de projets d’investissements industriels étrangers sur le territoire français a quant à lui augmenté de 5% pour atteindre 339, dont 80% d’extensions.

Le baromètre s’intéresse enfin aux réformes attendues par les investisseurs en vue de prolonger cette dynamique récente et renforcer l’attractivité de la France. Parmi les principales suggestions des répondants, on retrouve la simplification des procédures administratives pour les entreprises (47%), le redressement de la compétitivité fiscale (44%) et la poursuite de la réduction du coût du travail (37%)

En savoir plus

Découvrir également