Forte concentration du tissu productif français

Forte concentration du tissu productif français

Veille économique

L’Insee dévoile cette semaine la nouvelle édition de son étude « Les entreprises en France » dont l’objectif est d’offrir la vue la plus complète possible du système productif national.

Les auteurs soulignent notamment la concentration du tissu productif, illustrée par la dualité entre les catégories extrêmes. Ainsi en 2017, 246 grandes entreprises emploient 27% des salariés et réalisent 33% de la valeur ajoutée tandis qu’à l’opposé, les microentreprises – qui représentent 94% de l’ensemble des entreprises – n’emploient que 19% des effectifs salariés et réalisent 17% de la valeur ajoutée. Par‑delà cette dualité, les 139 000 PME hors microentreprises et les 5 400 ETI emploient respectivement 30 % et 25 % des salariés et réalisent respectivement 24 % et 27 % de la valeur ajoutée totale.

Il est à noter que pour cette édition, l’Insee a choisi d’adopter une nouvelle approche sur la base de la définition économique de l’entreprise, issue de la loi de modernisation de l’économie de 2008, qui permet de mieux rendre compte de l’organisation d’un nombre croissant d’entreprises en groupes de sociétés.

Il apparaît enfin que le système productif français est principalement dominé par les activités tertiaires (commerce, transport-entreposage et services marchands non financiers) qui concentrent 63% de la valeur ajoutée et emploient 64% des salariés. Les entreprises industrielles réalisent quant à elles 28% de la valeur ajoutée et sont fortement tournées vers les marchés internationaux, réalisant ainsi 65% des exportations.

En savoir plus

Découvrir également