Investissements directs étrangers mondiaux

Investissements directs étrangers mondiaux

Veille économique

Recul des investissements directs étrangers mondiaux pour la troisième année consécutive

Selon le récent rapport publié par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), les investissements directs étrangers mondiaux (IDE) poursuivent leur déclin en 2018, et ce pour la troisième année consécutive.Ils tombent ainsi à 1300 milliards de dollars contre 1500 milliards de dollars l’année précédente, soit un recul de 13%.

Cette baisse s’explique principalement par le rapatriement des bénéfices des multinationales américaines suite aux réformes fiscales adoptées par leur pays à fin 2017. Avec 557 milliards de dollars comptabilisés en 2018, les flux à destination des pays développés ont atteint leur plus bas niveau depuis 2004 et enregistrent une chute de 27% par rapport à 2017.

L’Europe a pour sa part vu ses entrées d’IDE réduites de moitié et ramenées à 172 milliards de dollars. Bien que les flux à destination des Etats-Unis soient en baisse de 9% (252 milliards de dollars en 2018), le pays conserve sa première place en matière d’accueil des IDE.

Les flux à destination des pays en développement et émergeants ont quant à eux bien résisté et affichent une légère hausse de 2%. Ils représentent à eux seuls 54% des flux mondiaux – un record notamment imputable à l’importante contraction des IDE dans les pays développés. Pour rappel, cette part atteignait 46% en 2017 et à peine plus d’un tiers avant la crise des subprimes. D’après les prévisions de la CNUCED, les flux d’IDE à destination des pays développés devraient cependant repartir légèrement à la hausse en 2019, dès lors que les effets des réformes fiscales américaines se seront estompés.

En savoir plus