Marché des prêts à effet de levier

Marché des prêts à effet de levier

Veille économique

Quels risques font peser les leveraged loans aux Etats-Unis sur la stabilité financière ?

La Banque de France, dans son blog Bloc-notes Éco, consacre un article au marché des prêts à effet de levier ou leveraged loans, fortement actif aux Etats-Unis depuis 5 ans.

Face aux similitudes apparentes de ce marché avec celui des crédits immobiliers subprimes qui avait déclenché la crise financière de 2008, les auteurs étudient notamment les risques des prêts à effet de levier sur la stabilité financière. Tandis que la dette des sociétés non financières se porte aux Etats-Unis à plus de 46% du PIB, l’encours de leveraged loans atteint le record de 1 800 milliards de dollars à fin 2018, soit 75% de l’encours mondial.

Cette montée en puissance s’explique par la conjonction de facteurs favorables tels que : l’environnement de taux d’intérêt durablement bas poussant les investisseurs vers des produits financiers à rendement plus élevé ; les besoins de financement des entreprises ayant parfois du mal à émettre de la dette obligatoire sur les marchés ou encore le resserrement monétaire aux Etats-Unis depuis fin 2015.

Bien que subprimes et leveraged loans partagent un certain nombre de points communs (solvabilité dégradée des débiteurs, niveaux d’encours similaires, etc), des différences persistent. Les auteurs évoquent par exemple une exposition bien moindre des banques aux leveraged loans aujourd’hui qu’aux subprimes en 2007-2008, ainsi qu’une titrisation inférieure. De par ses nombreuses vulnérabilités – dont la dégradation de la qualité de crédit des leveraged loans depuis 2007 – le marché des prêts à effet de levier aux Etats-Unis pourrait toutefois jouer un rôle amplificateur lors de chocs macroéconomiques ou financiers touchant les États-Unis.

En savoir plus