Productivité et compétitivité française

Productivité et compétitivité française

Veille économique

Quels sont les déterminants de la productivité et de la compétitivité française ?

Le Conseil national de productivité (CNP) présente cette semaine son rapport consacré à l’analyse de la productivité et de la compétitivité française dans le contexte de la zone euro. Le ralentissement de la productivité, observé dans l’ensemble des pays industrialisés dont la France, trouve notamment son origine dans le renforcement du poids des services, dont les gains de productivité sont inférieurs à ceux de l’industrie. La baisse de la contribution des TIC à la croissance ou encore la divergence croissante de la productivité au niveau des entreprises et la mauvaise allocation des ressources qui en découle, sont également évoquées pour expliquer l’essoufflement des gains de productivité.

Par ailleurs, le CNP met l’accent sur l’existence de caractéristiques spécifiques à la France, pouvant la pénaliser et expliquer un ralentissement plus marqué de la productivité. On trouve notamment parmi elles un retard des entreprises françaises dans l’adoption et la diffusion des TIC, des contraintes réglementaires plus lourdes et une inadéquation marquée entre les compétences des salariés et celles requises par les postes qu’ils occupent. La compétitivité française, mesurée par la balance courante, s’est quant à elle dégradée au début des années 2000 avant de se stabiliser autour de -1% après la crise. Bien que le déficit courant de la France reste donc limité, il masque un déficit commercial important, compensé notamment par un excédent des revenus primaires (revenus nets des investissements à l’étranger). Selon le rapport, la dégradation de la balance commerciale française s’expliquerait, non pas par les différences de coûts de production entre la France et les pays européens, mais plutôt par la compétitivité « hors-prix ».

En savoir plus

Découvrir également