Discours du Ministre de l’Economie aux acteurs économiques

Discours du Ministre de l’Economie aux acteurs économiques

Veille réglementaire

Le 7 janvier, le Ministre de l’Economie et des Finances a adressé ses vœux 2020 aux acteurs économiques.

 

Selon le Ministre, trois enjeux demandent l’attention collective de tous les acteurs. Le 1er enjeu est celui du commerce mondial. Le Ministre rappelle notamment les nombreuses tensions entre les Etats (Etats-Unis, Chine, sanctions contre la Russie etc.) et conteste le caractère discriminatoire de la taxe française sur les entreprises du numérique. Le 2ème enjeu est celui de l’endettement mondial. La France organisera à nouveau en 2020 une conférence sur le surendettement. Le 3ème enjeu est celui de la croissance dans la zone euro. Une ambition ainsi qu’une politique et des outils doivent fixer une nouvelle ambition pour la croissance européenne. L’ambition est le Green New Deal porté par la Présidente de la Commission européenne. Le Ministre indique qu’une politique budgétaire plus expansionniste doit être menée et qu’il est nécessaire que l’Allemagne accélère ses investissements publics. S’agissant des outils, le Ministre propose d’utiliser la BEI qui a été transformée en Banque européenne du climat et indique que la France propose une augmentation de capital de la BEI de 10 milliards d’euros. Une réforme de la politique de la concurrence doit également être conduite.

Le Ministre de l’Economie est des Finances souhaite fixer pour 2020 un défi avec trois projets et une méthode. S’agissant du défi, il s’agit du nouveau capitalisme prôné déjà depuis plusieurs mois par le Ministre. Le partage de la valeur s’insère ici (pour information, vous retrouverez sur le site de France Invest le guide concernant le partage de la valeur). Le nouveau capitalisme est un capitalisme durable. Bruno le Maire propose que le ministère de l’Économie et des Finances fasse de la transition écologique la clé de voûte de toutes ses décisions de politique publique. Une conférence européenne sur l’économie verte sera organisée en février. Les trois projets pour réaliser le défi du nouveau capitalisme sont les suivants : le Pacte productif qui vise à atteindre le plein emploi en 2025 (la fiscalité, notamment la baisse des impôts de production, la formation, le financement plus cohérent de l’innovation seront des leviers), l’égalité femmes/hommes (une consultation est en ligne et le projet de loi relatif à l’émancipation économique des femmes sera présenté au 1er semestre 2020) et enfin le projet européen pour lequel le Ministre appelle à la création d’un budget de la zone euro et à l’achèvement de l’Union bancaire et de l’Union des marchés de capitaux.

Revoir le discours Lire le discours complet

Découvrir également