Actualités et référentiels du capital-investissement en Afrique - N°10

Actualités et référentiels du capital-investissement en Afrique - N°10

Newsletter du Club Afrique - Avril 2021

Save the date : Forum économique Choose AFRICA
Montpellier, 8 juillet 2021

Le Forum économique Choose Africa sera le volet entrepreneurial du Nouveau Sommet Afrique-France qui se tiendra à Montpellier du 8 au 10 juillet 2021. Il réunira au sein du Corum de Montpellier, pendant toute la journée du 8 juillet, plus de 1 200 entrepreneurs et investisseurs venus d’Afrique et de France pour des rencontres d’affaires et un choix varié d’ateliers sectoriels et thématiques.

Le Nouveau Sommet Afrique-France est à l’initiative de la présidence de la République française. Son Secrétariat Général pilote l’organisation du Forum économique Choose Africa en coordination avec Proparco/Agence Française de Développement et avec l’appui de Business France, BPI, Digital Africa, la Métropole de Montpellier et de nombreux partenaires nationaux et régionaux.

L’objectif du Forum : créer de nouvelles dynamiques partenariales entre l’Afrique et la France.

Le forum vise à donner un nouveau regard sur l’entrepreneuriat africain et à créer de nouvelles dynamiques d’affaires et de partenariats entre le continent africain et la France. Il s’agit d’une part, de mieux faire connaître et de renforcer l’attractivité du marché africain pour les entreprises et investisseurs français et d’autre part, de faire valoir les opportunités d’affaires qu’offre la sphère économique française.

Le forum permettra aux participants africains et français de se faire connaître et de mettre en valeur leur savoir-faire, d’échanger sur leurs pratiques et sur leurs business model, de challenger leurs capacités de développement et d’identifier des débouchés, des partenaires commerciaux, des investisseurs et des financiers.

Les participants seront invités à développer leur réseau (séquences B to B), à s’informer (ateliers sectoriels et thématiques) et à engager de nouveaux partenariats.

Bpifrance et Proparco lancent leur nouveau fonds de fonds pour favoriser le développement de l’industrie du capital investissement en Afrique, Averroès Africa

Bpifrance et Proparco annoncent le premier closing de leur quatrième fonds de fonds pour l’Afrique, Averroès Africa. D’une taille cible de 100 millions d’euros, Averroès Africa investira dans des fonds africains dédiés aux startups et aux petites et moyennes entreprises, pour continuer de soutenir le développement du secteur privé, l’emploi et l’innovation sur le continent.

Accéder à l’article complet


Bpifrance organisera le 2 juin prochain, à Abidjan, l’événement Inspire & Connect Africa, pour connecter un peu plus la nouvelle génération d’entrepreneurs, chefs d’entreprise, investisseurs et structures d’accompagnement africaines et françaises

Il s’agît de la première date d’une série de 3 manifestations ayant pour ambition d’encourager le débat d’idées, mettre en lumière et connecter la nouvelle génération d’entrepreneurs, chefs d’entreprises, investisseurs et structures d’accompagnement africaines et françaises. Création d’une nouvelle franchise avec un démarrage à Abidjan (prisme UEMOA), puis Nairobi (prisme Afrique de l’est/australe) et Casablanca (Afrique du Nord). 

L’événement d’Abidjan sera accessible uniquement sur invitation, avec une cible de 300 participants. Nous allons accorder une attention particulière à la sélection des profils côté français et UEMOA. L’objectif affiché est d’encourager le co-investissement, le co-financement, les partenariats et construire l’avenir – avec un thème fort : l’audace d’entreprendre, l’assurance de se lancer, d’aller au-delà̀ des risques, de s’affranchir des codes. Les 25 entreprises de l’accélérateur Afrique, présentes à Abidjan du lundi au jeudi pour la mission collective, y seront pleinement intégrées et mises à l’honneur. L’événement permettra par ailleurs de mobiliser pour le Sommet Afrique-France et sera labélisé comme tel.

Nous reprenons et adaptons ce qui fait le succès de BIG chaque année : permettre une simultanéité intelligente entre les différents espaces, en alliant interventions inspirantes et panels sur une scène centrale, avec l’organisation d’agoras. La journée se clôturera par un diner débat avec une sélection d’invités.


Lancement de la facilité FISEA+ : une nouvelle capacité d’investissement de 210 M€ pour les TPME africaines dans le cadre de l’initiative Choose Africa

En 2009, le Groupe AFD créait la facilité FISEA avec comme objectif de favoriser la croissance économique et la création de start-up, TPE et PME sur le continent. La capacité initiale d’investissement de 250 millions d’euros ayant entièrement été investie à fin 2019, une nouvelle facilité, FISEA+, a pris le relais début 2021 dans le cadre de l’initiative Choose Africa. Avec une capacité d’investissement de 210 millions d’euros additionnels, FISEA+ continuera toujours à soutenir la création et le développement des PME en Afrique, et embarquera également des objectifs d’investissement spécifiques sur les pays fragiles, les entreprises sociales et solidaires, et les PME intégrant l’innovation numérique.


Amethis investit dans Naivas, leader de la distribution au Kenya disposant de plus de 60 magasins dans le pays

Créé en 1990 à Nakuru par la famille Mukuha, Naivas a démarré en tant que petite entreprise familiale dans le village de Rongai, situé à la périphérie de la ville de Nakuru, dans la partie rurale de l’ouest kenyan. À partir de 2001, l’entreprise s’est étendue à Nairobi où elle a ouvert sa première succursale. L’activité de Naivas a ensuite progressivement migré vers Nairobi par le biais d’ouvertures de nouveaux magasins et d’acquisitions opportunistes pour devenir aujourd’hui le principal acteur de la grande distribution au Kenya.

Cet investissement, le quatrième du fonds Panafricain Amethis Fond II, vient soutenir la stratégie de Naivas portée par la famille actionnaire ainsi que l’équipe de management, qui vise à établir un leader national dans la grande distribution.


Amethis réalise la sortie partielle de Mutandis

En février et juin 2020, Amethis a cédé une partie de sa participation dans Mutandis, un groupe industriel spécialisé dans la distribution de biens de consommation au Maroc et en Afrique. La société fait partie du portefeuille d’Amethis Maghreb Fonds 1.

Mutandis opère actuellement dans trois secteurs : Les détergents, les produits de la mer et les bouteilles alimentaires. En 2018, le groupe a réalisé avec succès son introduction en bourse.

Amethis est toujours actionnaire de Mutandis et continue de soutenir sa stratégie de croissance.


Best Health rachète Mabiotech

Best Health est un spécialiste marocain de la distribution et de l’installation de matériel médical pour les hôpitaux et cliniques au Maroc et en Tunisie, et société du portefeuille d’Amethis Maghreb Fund I. En juillet 2020, le groupe a finalisé l’acquisition de Mabiotech, le 3ème acteur de la distribution de dispositifs de diagnostic in-vitro et de réactifs pour les laboratoires médicaux publics et privés.

Mabiotech dispose d’une gamme complète de produits couvrant les plus importantes spécialités de l’industrie, notamment l’immunologie, la biochimie, l’hématologie et la microbiologie. La société a bénéficié du contexte Covid-19 car elle distribue des tests et est un fournisseur clé d’équipements de test.

Avec cette opération, Best Health renforce son positionnement sur le marché ; lui permettant d’offrir à ses clients une gamme complète de produits. Ces activités complémentaires se traduiront également par d’importantes synergies commerciales et opérationnelles.


Amethis et Naivas lancent un projet solidaire pour soutenir les communautés kenyanes face au Covid-19

L’épidémie de Covid-19 est toujours présente sur le continent africain et continue d’affecter sa population, en particulier les plus défavorisés et les plus pauvres. Cette situation est particulièrement ressentie au Kenya, où Amethis a un bureau.

En juin 2020, par l’intermédiaire de Naivas, une grande chaîne de supermarchés locale et société du portefeuille d’Amethis Fonds 2, Amethis a lancé une initiative visant à soutenir ces communautés en fournissant des produits de première nécessité et des biens essentiels à ces populations.

Deux distributions ont été organisées, en juillet et en octobre 2020. Les distributions ont été un succès, permettant la livraison de plus de 4 000 paniers de marchandises Naivas à autant de foyers dans les communautés les plus défavorisées au Kenya.


Amethis reçoit l’award du Best Private Equity Impact Investing Team for Sub-Saharan Africa 2020 par Capital Finance International

Ce prix récompense Amethis pour sa stratégie d’impact, qui reflète son engagement en faveur de l’investissement responsable. Le panel de juges de Capital Finance International a salué « des engagements éthiques forts assortis d’une capacité d’exécution tout aussi forte ». Par ailleurs, Amethis a été notée « A » dans son rapport d’évaluation 2020 réalisé par les UN PRI.


Amethis investit dans la Nouvelle Minoterie Africaine (NMA), leader Sénégalais de l’alimentation

NMA est un acteur clé dans le paysage industriel sénégalais. L’entreprise fabrique et distribue des aliments pour le bétail et la volaille, de la farine de blé, des pâtes et réalise des opérations de négoce. Grâce à un fort capital de marque, la société détient une part de marché significative dans toutes ses catégories de produits. Il s’agit de la première opération d’Amethis au Sénégal.


AfricInvest – Premier investissement pour AF IV : Le Fonds Phare Pan-African

AF IV, ciblant principalement les investissements dans des PME africaines, a effectué fin 2020 son premier investissement à travers l’acquisition d’une participation minoritaire dans Fidelity Bank Ghana, la plus grande banque privée Ghanéenne.

Cet investissement a été réalisé en collaboration avec FIVE (Le véhicule d’inclusion financière géré  par AfricInvest).

AF IV a également signé une autre transaction d’investissement dans le premier fabricant et distributeur d’équipements d’irrigation au Maroc avec une présence en Afrique Sub-Saharienne.


AfricInvest – Les sorties réalisées en 2020

Malgré le contexte difficile, AfricInvest a pu réaliser trois sorties au cours des dernières semaines de fonds précédents, dont deux à un MOIC (Multiple On Invested Capital) de plus de 3, ce qui conclut un total de 6 sorties réalisées en 2020 avec un TRI (Taux de Rentabilité Interne) moyen excédant 15%.

AfricInvest a réalisé des sorties de: Hydrosol Fondations, une société de construction et d’ingénierie (MOIC 31.8x), Icosnet un fournisseur de services Internet (MOIC 4.4x) et Esprit, une université privée de premier plan (MOIC 3.7x).


AfricInvest – Cathay AfricInvest Innovation Fund : Investissements en 2020

Cathay AfricInvest Innovation Fund (CAIF), le fonds VC d’AfricInvest ayant pour objectif d’accompagner des jeunes entreprises développant des business model innovants et ayant franchi les stades idéation, CAIF a pu réaliser pendant 2020 plusieurs investissements notamment en intelligence artificielle, en technologie d’agriculture, une plateforme de VTC ainsi qu’une plateforme de musique en streaming pan-Africaine.

Le fonds possède également un riche pipeline dont un investissement en FinTech (Approuvé, pas encore décaissé) ainsi qu’un deal en transport et logistique (en phase de due diligence).


AfricInvest – Fonds Franco-Africain 2 : premier closing réalisé en fin 2020.

Africinvest Europe (AFE) a réalisé un premier closing du Fonds Franco-Africain 2 (FFA2) en toute fin d’année. Avec les deux dernières opérations de 2020 du Fonds Franco-Africain 1 (FFA1) – un investissement dans le leader des écoles de codage, Le Wagon, et un ticket dans le spécialiste de la construction navale Piriou -, AFE avait terminé de déployer les 40m€ du FFA1 dédiés à la stratégie d’investir dans des PMEs françaises ayant un enjeu en Afrique : en 2 ans et demi, aux côtés d’autres fonds ou directement des dirigeants, le FFA1 avait réalisé, en plus de Piriou et du Wagon, 6 autres investissements dans des secteurs aussi variés que la Santé (Pharmatis et Piex), l’Industrie (Mathevon et Clayens), le Voyage (Marietton) et l’Environnement (Afitexinov).

Comme c’était déjà le cas pour le FFA1, le FFA2 réunit un tour de table d’investisseurs français publics (Bpifrance et Proparco) et d’investisseurs privés français et africains, institutionnels et Family Offices. Le FFA2 a déjà réuni aujourd’hui 43m€ de commitments et poursuivra sa levée tout au long de 2021. La stratégie d’investissement reste inchangée : le FFA2 investira des tickets minoritaires en equity compris entre 3m€ et 6m€ dans des PMEs françaises ayant un chiffre d’affaires compris entre 30m€ et 300m€.


Participez à l’enquête Deloitte sur le capital-investissement en Afrique 2021 ! 

Quel impact la crise sanitaire a-t-elle sur le métier ? Comment envisagez-vous les 12 prochains mois en ces temps incertains ?

(5min de questionnaire, 20 questions, traitement confidentiel des données)

Pour toute question, veuillez contacter Hana Choyakh, (Senior Manager Financial Advisory)


Meridiam et le groupe Raxio s’associent pour déployer des data centers durables en Afrique, soutenant les économies locales et la transformation numérique de la région

Meridiam et le Groupe Raxio, premier développeur et opérateur panafricain de centres de données (data centers) viennent de conclure en mars un partenariat visant à déployer un réseau de centres de données sur le continent africain. Dans le cadre de cet accord, Meridiam investira 48 millions de dollars pour soutenir le déploiement continu de centres de données en Afrique, où Raxio et Meridiam ont déjà une forte présence locale. L’investissement de Meridiam est réalisé aux côtés de Roha, partenaire financier fondateur de Raxio, qui a créé Raxio en 2018 et finance l’entreprise depuis sa création.

Avec l’essor de la connectivité sur le continent africain, les installations de Raxio sont construites pour stimuler la transformation numérique, la croissance économique et la création d’emplois, tout en utilisant un design et des technologies de pointe pour minimiser l’impact sur l’environnement. Dès la phase de conception, les choix d’équipements sont adaptés aux conditions environnementales et climatiques locales dans le but de réduire continuellement la consommation d’énergie. Raxio travaille également activement à la connexion de ses installations aux capacités locales de production d’énergie renouvelable, comme l’énergie solaire, en plus des sources hydroélectriques qu’elle utilise actuellement.

Les centres de données de Raxio faciliteront le trafic Internet vers et depuis les fournisseurs de contenu locaux et rendront l’expérience Internet plus rapide, plus résiliente et plus abordable pour tous les utilisateurs numériques. Les centres de données de Raxio soutiendront également la croissance du secteur informatique africain et seront un catalyseur pour la création d’emplois hautement qualifiés dans tous les pays prévus. Afin d’améliorer la latence et la connectivité pour les entreprises, Raxio travaille avec des fournisseurs de connectivité locaux, régionaux et internationaux pour partager les gaines et s’assurer que ses sites sont situés le long des principales routes de fibre optique, garantissant ainsi que ses installations sont de véritables hubs de connectivité sur les marchés locaux.

Pour Meridiam et son COO Afrique Mathieu Peller, “investir dans la plateforme de centre de données de Raxio était naturel pour nous et s’inscrit dans notre objectif de fournir des infrastructures durables qui améliorent la qualité de vie des gens. Nous sommes enthousiastes à l’idée de contribuer au développement de l’infrastructure numérique de l’Afrique, en aidant à déployer des centres de données économes en énergie, qui favoriseront la transformation numérique du continent et seront un catalyseur pour la création d’emplois hautement qualifiés, tout en respectant l’environnement local.”
Ces centres de données ont un impact positif sur un large éventail d’Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations unies, plus particulièrement :

  • Le travail décent et la croissance économique (ODD 8), le projet offrant de nouvelles opportunités pour la numérisation des économies africaines, tout en fournissant localement des emplois permanents hautement qualifiés
  • La promotion de l’innovation et des infrastructures durables (ODD 9), grâce à la construction d’une infrastructure essentielle à la transformation numérique de l’Afrique.
  • La lutte contre le changement climatique (SDG#11) : les centres de données maximiseront l’efficacité énergétique et l’utilisation de sources d’énergie renouvelables, fournissant ainsi la capacité nécessaire tout en minimisant les émissions de carbone.

Les centres de données de Raxio sont conçus et construits selon les normes Tier III, avec un taux de disponibilité supérieur à 99,9 % par an. Ils sont entièrement redondants et capables de fonctionner indépendamment du réseau électrique pendant des périodes prolongées, et ne nécessitent aucun arrêt lorsque les équipements doivent être entretenus ou remplacés.

Meridiam – Clôture de la première promotion du programme AIFP

Après plus de deux mois de formation intensive sur les partenariats public-privé (PPP) dans le domaine des infrastructures, la première édition de l’Africa Infrastructure Fellowship Program (AIFP) s’est clôturée le 10 décembre dernier. Cette initiative lancée par MERIDIAM avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, vise à renforcer les compétences des fonctionnaires africains impliqués dans la préparation et l’exécution des PPP. Initiative unique en son genre, il s’agit du premier programme de formation panafricain offrant une approche axée sur la pratique, le partage d’expérience et la coopération entre le secteur privé et le secteur public.

Cette première promotion, qui comptait 10 Fellows originaires de cinq pays partenaires : Éthiopie, Gabon, Namibie, Cameroun et Sénégal, a suivi à Paris une formation comprenant : un cursus académique organisé par l’École des Ponts ParisTech faisant intervenir des praticiens du secteur public et du secteur privé ; une série d’ateliers animés par les banques multilatérales de développement et d’autres entités publiques et privées ; le programme CP3P de certification aux PPP de l’APMG et un stage auprès de l’un des partenaires privés du programme.

Grace à l’implication des différents intervenants et partenaires, l’organisation du programme a pu être adaptée aux contraintes liées au contexte sanitaire afin de permettre aux Fellows de terminer leur formation à Paris dans de bonnes conditions. L’AIFP accueillera en 2021 une nouvelle promotion de fonctionnaires pour la deuxième édition du programme.